Que savoir sur les couches adultes ?

Que savoir sur les couches adultes ?

Des millions de personnes sont touchés par l’incontinence de par le monde entier. Si la majorité des cas sont retrouvés parmi les personnes du troisième âge, il faut préciser que toutes les tranches d’âge peuvent également être concernées. De nombreuses solutions telles que les couches ont vu le jour dans le but de soulager les personnes souffrant d’une telle maladie, souvent source de retrait social et professionnel. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir à propos de ces solutions innovantes.

Comment choisir une couche pour adulte ?

Choisir des couches pour adulte n’est pas une tâche aussi simple que cela paraît. Il est nécessaire de bien veiller au respect de certains critères de base.

Le degré de mobilité

Selon la capacité du malade à pouvoir se mobiliser, il existe des couches adaptées pour chaque contexte. On en distingue principalement trois.

Pour la première, le malade est mobile et assez autonome pour changer lui-même sa couche. Dans ce cas, il faut privilégier les couches type protection anatomique ou protection droite qui se glissent facilement dans le sous-vêtement et les culottes absorbantes qui peuvent remplacer le sous-vêtement.

Pour la deuxième, le malade est mobile, mais pas assez autonome pour changer lui-même sa couche. Dans ce cas, il faut préférer un change complet avec ceinture. Enfin, le malade est alité, incapable de prendre soin de lui-même. Dans ce cas, il faut plutôt choisir un change complet avec adhésif.

Le degré d’absorption

Il s’agit de la quantité de liquide que peut absorber la couche. Il est important de choisir une couche capable de contenir toute la quantité de liquide que vous perdez. Il existe trois niveaux d’incontinence, et à chacun correspond un degré d’absorption.

Le premier niveau, c’est celui de l’incontinence légère. Le malade perd quelques gouttes de temps en temps lors d’un rire, d’un éternuement ou d’un effort. Un degré d’absorption de 80 à 500 ml environ est requis.

Le deuxième niveau concerne l’incontinence modérée. Le malade perd une quantité plus importante d’urines souvent après une envie très pressante qu’il n’a pas pu retenir avant d’atteindre les toilettes. Le degré d’absorption dans ce cas doit être un peu plus élevé entre 500 et 2000 ml.

Le dernier niveau prend en compte l’incontinence sévère. Le malade n’a plus du tout le contrôle de ses sphincters. Il vide la totalité de sa vessie dès que l’envie d’uriner lui prend. Ce type d’incontinence nécessite un degré d’absorption maximal supérieur à 2000 ml.

Le tour de taille

Les couches pour adulte sont disponibles en plusieurs tailles. Il vous faut donc faire votre choix en fonction de vos mensurations afin de ne pas acheter une couche qui au final ne convient pas à votre morphologie. Une protection de taille optimale est un gage de confort.

Les autres critères

Si les trois premiers décrits précédemment sont incontournables dans le choix des couches pour adulte, il faut noter que ces quelques autres critères ne sont pas superflus. Il s’agit notamment :

  • du confort qui dépend de la matière dont la couche a été faite ;
  • de la présence ou non d’un dispositif antifuite surtout adapté en cas d’incontinence fécale associée ;
  • du type (jetable ou réutilisable).

Aussi, la durabilité à un grand rôle à y jouer.

Quelle marque de protection choisir ?

Il existe à ce jour plusieurs marques de protection pour adulte. Parmi elles, certaines sortent du lot et sont reconnues comme des leaders dans le secteur. Il s’agit principalement de Tena et d’autres marques comme Abena et Hartmann. Chacune d’elles propose différentes gammes de changes complets, de couches ou de culottes absorbantes. Avec ces trois marques, vous pouvez être rassuré d’avoir acheté des articles de qualité.

Comment se faire rembourser des couches adultes ?

L’incontinence urinaire est un véritable problème de santé publique. Les coûts liés au traitement de cette pathologie sont très élevés et la majorité des malades ne sont pas en mesure de s’assurer une prise en charge complète. En effet, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) ne couvre pas totalement le traitement. Elle ne couvre que la rééducation périnéale, les interventions chirurgicales, ainsi qu’une partie des médicaments. Les protections urinaires ne pas prises en compte.

Il existe cependant d’autres organismes qui peuvent vous octroyer une aide substantielle pour l’achat de ces produits. Par exemple, la Sécurité Sociale ne rembourse les protections absorbantes qu’en cas de dépendance ou de maladie chronique. Le Conseil général de votre département peut également vous accorder une Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), mais elle ne s’adresse qu’aux personnes âgées de plus de 60 ans avec un fort niveau de dépendance. Enfin, vous pouvez aussi contacter votre Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) pour savoir dans quelle mesure elle peut vous aider.

En définitive, les couches pour adulte sont indispensables dans la prise en charge de l’incontinence. Il est donc primordial de faire un choix qui convienne parfaitement à votre situation tout en vous renseignant sur les modalités de remboursement de vos couches.

Share